La java d'Nicolas

Auteur : Deux copains d'abord
parodie de La java des Gaulois de Ricet Barrier
    



Poilus, barbus, vêtus de peaux de bêtes Têtu, vaincu, tout seul sur sa dunette
Ils bravaient la tempête Il brave la tempête
Tue-le, tue-la L'Etat, c'est moi
C'était la loi des Gaulois ! Ça, c'est la loi de Nicolas !

Ils prenaient la route Pour bien protéger
Pour chasser l'mammouth Bouygues ou Bolloré
Et courir le guilledou Tous les riches en général
Ils coupaient le gui Pour ces pauv' nantis
Mais à propos où C'était primordial
Où coupaient-ils donc le houx De faire un bouclier fiscal
La chasse finie Quand ce fut fini
Les homm's réunis Y avait plus d'crédits
Plongeaient sur la nourriture Ce fut la déconfiture
Au p'tit Chilpéric Et les gens sans fric
Qu'était rachitique Se mirent, pathétiques,
On jetait les épluchures A revendr' leurs épluchures

Poilu, barbu, le druide à noble tête Têtu, vaincu, les mêmes idées en tête
Arrivait pour la quête Il crie et il tempête
Paie pas, planque-toi L'Etat, c'est moi
C'était la loi des GauloisÇa, c'est la loi de Nicolas !


Quand ils guerroyaient Quand il s'agitait
Mêm' les feuill's tremblaient Tout le monde tremblait
Les femm's se jetaient à leurs pieds Qu'on soit ministre ou député
Mais un beau matin On le laissait fair'
Un sombre devin Craignant sa colèr'
Leur a prédit : ça va barder ! Lui qui souhaitait tout diriger
Tout près des menhirs S'opposer à lui
La troupe en délire N'était que folie
Astiqua les fers de lance Certains ont fait l'expérience
Vercingétorix, un dur, un caïd, De c'que ça coûtait de n'pas dire oui
Etudia la carte de France Au président de la France

Bardé, casqué, un Jul's nommé César Altier, bronzé, l'retour de Dominique
Arriva sur son char Lui a coupé la chique
Il leur a dit : Date il a pris
Veni, veni, vidi, viciPour lancer son nouveau parti


On s'tira les tifs Virant les fautifs
On s'tapa sur l'pif Qu'il avait dans l'pif
Mais on vit bientôt les légions Sarko a dit 'Remanions !'
Des Romains pompett's Après la piquette
Qu'aimaient la piquette Voire la branlette
S'coller dans la Vas' de Soissons De ces dernières élections
La Gaule manqu' de bras Même régionales
Dit un chef gaulois, Ah, quelles mandales
Il faut retrousser nos manches Depuis, il hait les dimanches
Ils fir'nt des maisons Jalouse Fillon
Ils fir'nt même les ponts En veut à Besson
Sauf le sam'di et l'dimanche Qui s'y est pris comme un manche


Poilus, barbus, ils guinchaient le sam'di Têtu, vaincu, n'aurait-il pas compris
Au bal sur pilotis Que c'est bientôt fini
Flânant, crânant Qu' la France, en transe,
On causait entre poteaux En a marre de ses poteaux
En r'gardant les Gauloi(ses) Qui se la jouent richards
Jouer les pompadour Pendant qu'elle crève de faim
Et la Gaule endimanchée Qu'enfin elle a mérité
Chantait à plein gosier D'chanter à plein gosier
En trinquant à l'amour En trinquant à sa fin
L'amour !Sa fin !




Une autre parodie est répertoriée pour La java des Gaulois de Ricet Barrier :





Quelques parodies parmi prises au hasard :