Les histoires de France

Auteur : Deux copains d'abord
parodie de Les marchés de Provence de Gilbert Bécaud
    



Il y a tout au long des marchés de Provence Il y a tout au long de l'Histoire de France
Qui sentent, le matin, la mer et le Midi De charmantes histoires que certains ont transmis
Des parfums de fenouil, melons et céleris Des parfums de secret, d'alcôve et coucherie
Avec dans leur milieu, quelques gosses qui dansent Avec dans ce milieu, quelques potins qui dansent
Voyageur de la nuit, moi qui en ribambelle Etranger à la nuit, moi qui en ribambelle
Ai franchi des pays que je ne voyais pas Souffre de ces rumeurs sans intérêt pour moi
J'ai hâte au point du jour de trouver sur mes pas J'ai hâte un de ces jours, je me dis pourquoi pas,
Ce monde émerveillé qui rit et qui s'interpelle De vivre dans un monde un peu plus fraternel
Le matin au marché Plus de fesses au marché
Voici pour cent francs du thym de la garrigue Voici pour cent francs le cul de la marquise
Un peu de safran et un kilo de figues Le nom des amants de cette belle Elise
Voulez-vous, pas vrai, un beau plateau de pêches Voulez-vous, pas vrai, pareil pour la duchesse
Ou bien d'abricots ? Ou bien pour Margot ?
Voici l'estragon et la belle échalote Voici les complots et les belles parlottes
Le joli poisson de la Marie-Charlotte Les petits détails portant sur sa culotte
Voulez-vous, pas vrai, un bouquet de lavande Voulez-vous, pas vrai, les photos de sa noce
Ou bien quelques œillets ? Ou bien quelques extraits ?
Et par dessus tout ça on vous donne en étrenne Et par dessus tout ça on vous donne au passage
L'accent qui se promène et qui n'en finit pas L'envie de dire : Dégage ! à qui joue ce jeu-là

Mais il y a, tout au long des marchés de Provence Mais il y a, tout au long des journaux de la France
Tant de filles jolies, tant de filles jolies Tant de ces tristes bruits, tant de ces tristes bruits
Qu'au milieu des fenouils, melons et céleris Qu'au milieu des chômage, retraite et compagnie
J'ai bien de temps en temps quelques idées qui dansent J'ai bien de temps en temps quelques amis qui pensent
Voyageur de la nuit, moi qui en ribambelle Amuseurs de l'esprit, nous qui en ribambelle
Ai croisé des regards que je ne voyais pas Ecrivons des chansons que vous n'entendez pas
J'ai hâte au point du jour de trouver sur mes pas Avons hâte un beau jour de trouver ici-bas
Ces filles du soleil qui rient et qui m'appellent Des gens à nous pareils qui rient et se rebellent
Le matin au marché Plus de fesses au marché




Ah la belle poutana !

Des exclus en live !

Gala ! Ola ! Voici




Liste des 2 autres parodies répertoriées pour Les marchés de Provence de Gilbert Bécaud :





Quelques parodies parmi prises au hasard :