Sarkoverdose

Auteur : Deux copains d'abord
parodie de Corne d'auroch de Georges Brassens
    



Il avait nom corne d'Aurochs, au gué, au gué Ça tourne à la sarkoverdose, au gué, au gué
Tout l'mond' peut pas s'app'ler Durand, au gué, au gué Tant est présent le Président, au gué, au gué

En le regardant avec un œil de poète Il ne se passe pas de jour sans que sur les antennes
On aurait pu croire à son frontal de prophète En toute heure, en tout lieu et sur toutes les chaînes
Qu'il avait les grand's eaux de Versailles dans la tête Il ne vienne montrer comment il se démène
Corne d'Aurochs Sarkoverdose

Mais que le bon dieu lui pardonne, au gué, au gué Lundi ça recommence encore, au gué, au gué
C'étaient celles du robinet, au gué, au gué On sature, même à l'UMP, au gué, au gué

On aurait pu croire en l'voyant penché sur l'onde Sa façon méthodique d'envahir les ondes
Qu'il se plongeait dans des méditations profondes Pensant nous endormir au gré de sa faconde
Sur l'aspect fugitif des choses de se monde Viendrait-il d'une peur maladive profonde ?
Corne d'Aurochs Sarkoverdose

C'étaient hélas pour s'assurer, au gué, au gué Ou bien alors pour s'assurer, au gué, au gué
Qu' le vent n'l'avait pas décoiffé, au gué, au gué Qu'on est toujours hypnotisés, au gué, au gué

Il proclamait à son de trompe à tous les carrefours Quand parmi tant de journalistes, on voit qu'il a choisi
Il n'y a qu'les imbéciles qui sachent bien faire l'amour L'irrévérent Pernaut et l'insolente Ferrari
La virtuosité c'est une affaire de balourds !? De toute la télé, le duo-choc des insoumis
Corne d'Aurochs Sarkoverdose

Il potassait à la chandelle, au gué, au gué Avec eux, le risque est minime, au gué, au gué
Des traités de maintien sexuel, au gué, au gué D'imprévu , de questions intimes, au gué, au gué
Et sur les femm's nues des musées, au gué, au gué De ce qui pourrait déranger, au gué, au gué
Faisait l'brouillon de ses baisers, au gué, au gué Ou représenter un danger, au gué, au gué

Et bientôt petit à petit, au gué, au gué Et petit à petit, au gué, au gué
On a tout su, tout su de lui, au gué, au gué Se meurt notre démocratie, au gué, au gué

On a su qu'il était enfant de la Patrie On sait que ses parents venaient de la Hongrie
Qu'il était incapable de risquer sa vie Qu'il a été capable de risquer sa vie
Pour cueillir un myosotis à une fille Pour le plaisir de dire 'Pauv'con !' à un débile
Corne d'Aurochs Sarkoverdose

Qu'il avait un p'tit cousin, au gué, au gué Que Nicolas est un malin, au gué, au gué
Haut placé chez les argousins, au gué, au gué Que de l'argent, il en a plein, au gué, au gué
Et que les jours de pénurie, au gué, au gué Et que les décisions ici, au gué, au gué
Il prenait ses repas chez lui, au gué, au gué C?n'est pas Fillon, ce n'est que lui, au gué, au gué

C'est même en revenant d'chez cet antipathique Il reste à espérer que son cas pathétique
Qu'il tomba victime d'une indigestion critique Fasse qu'il soit lâché par tous les politiques
Et refusa l'secours de la thérapeutique Mêm' les plus acharnés des soutiens de sa clique
Corne d'Aurochs Sarkoverdose

Parce que c'était un All'mand, au gué, au gué Parce que vraiment il serait temps, au gué, au gué
Qu'on devait le médicament, au gué, au gué Qu'la France ait un gouvernement, au gué, au gué

Il rendit comme il put son âme machinale Car, ne l'oublions pas, c'est pour les régionales
Et sa vie n'ayant pas été originale Qu'sa crise d'identité en devint nationale
L'Etat lui fit des funérailles nationales Faisant le lit de l'extrême-droite hexagonale
Corne d'Aurochs Sarkoverdose

Alors sa veuve en gémissant, au gué, au gué Vivement l'élection dans deux ans, au gué, au gué
Coucha avec son remplaçant, au gué, au guéQu'on élise un vrai président, au gué, au gué




Une autre parodie est répertoriée pour Corne d'auroch de Georges Brassens :





Quelques parodies parmi prises au hasard :