Le grand mensonge ambiant

Auteur : Deux copains d'abord
parodie de Le grand chambardement de Guy Béart
    



La terre perd la boule Résolutions en foule
Et fait sauter ses foules Pour la France qui coule
Voici finalement Voici finalement
Le grand le grand Le grand le grand
Voici finalement Voici finalement
Le grand chambardement Le grand mensonge ambiant

Un grain de sable explose Le taux d'chômage explose
Un grain c'est peu de choses Mais 'on' s'en bat les choses
Mais deux mais dix mais cent La crise est toujours là
Ça c'est intéressant Mais pas pour Nicolas

Voyez messieurs mesdames A France Télécom
Dans l'univers en flammes Se tuent toujours des hommes
Entre les hommes-troncs Et au Paris-Dakar
La danse des neutrons La Mort est un motard

C'est l'atome en goguette C'est la France qui souhaite
Le ping-pong des planètes Que les guerres s'arrêtent
La lune fait joujou Mais qui vend ses joujoux
Et met la terre en joue De mort un peu partout

C'est la grande escalade C'est la grande marrade
Les monts en marmelade La Bachelot qui brade
Sous le rayonnement D'vaccins les excédents
Du grand du grand Du grand du grand
Sous le rayonnement D'vaccins les excédents
Du grand chambardement Du grand mensonge ambiant

Place pour le quadrille Place pour les idylles
Des fusées des torpilles Et pour de nouveaux deals
Ce soir c'est le grand bal Bientôt les régionales
La der des der globale L'honneur se fait la malle

Oyez les belles phrases Unissons sur diplôme
La Chine table rase La Chine, les Droits de l'homme
Se crêpant le chignon Le regard détournons
A coups de champignons Et prenons son pognon

Sur les montagnes russes Nions les mafias russes
Passées au bleu de Prusse Comme un clébard ses puces
Les bons gars du Far-West Aucun mot, nulle phrase
Ont bien tombé la veste Tant on veut de leur gaz

Regardez qui décide Mon propos est acide
Ce joyeux génocide C'n'est pas moi qui décide
Qui dirige vraiment Qui dirige vraiment
Le grand chambardement Le grand mensonge ambiant


Ciel ! Ce sont les machines Car les grands de ce monde
Les machines divines Mentent tous à la ronde
Qui nous crient en avant Tous les gouvernements
En langue de savant Les rois, les présidents

Que les calculatrices Leurs souhaits pour 2010
Sur le feu d'artifice Ne sont bien qu'artifice
Alignent leurs zéros Sincérité, zéro
Comme des généraux Et salut, les zozos


Elles ont fait merveille Les monts et les merveilles
Bravo pour ces abeilles ! C'est pas demain la veille
Qu'on décore à cette heure Et tous ces profiteurs
Le grand ordinateur ! Ne sont que des menteurs

Nous finirons la guerre Je ne m'avance guère
Avec des lance-pierres Même si mon cœur se serre
Si nous vivons demain En pensant que demain
Nous en viendrons aux mains Les pauvres auront faim


La la la ...La la la ...
Si nous vivons demain En pensant que demain
Nous en viendrons aux mainsLes pauvres auront faim




Une autre parodie est répertoriée pour Le grand chambardement de Guy Béart :





Quelques parodies parmi prises au hasard :