Dans le pays de Sarkozy

Auteur : Deux copains d'abord
parodie de A l'ombre du cœur de ma mie de Georges Brassens
    



A l'ombre du cœur de ma mie Dans le pays de Sarkozy
Un oiseau s'était endormi S'endormait la démocratie
Un jour qu'elle faisait semblant Par l'ingestion de faux-semblants
D'être la Belle au bois dormant D'un président aux lois dormant

Et moi, me mettant à genoux Et moi, qui ne dort plus du coup
Bonnes fées, sauvegardez-nous Je rage, peste et devient fou
Sur ce cœur j'ai voulu poser Ami, il va falloir oser
Une manière de baiser Pour protéger nos libertés

Alors cet oiseau de malheur Avec cet oiseau de malheur
Se mit à crier 'Au voleur !' Qui a trouvé des électeurs
Au voleur et à l'assassin !Assez riches ou assez crétins
Comme si j'en voulais à son sein Pour le choisir, triste scrutin

Aux appels de cet étourneau Aux promesses de cet étourneau
Grand branle-bas dans Landerneau Grand branle-bas dans Landerneau
Tout le monde et son père accourt Tout l' monde applaudit ses discours
Aussitôt lui porter secours D'lui qui s' présent' comme seul recours

Tant de rumeurs, de grondements Et le machisme et les rumeurs
Ont fait peur aux enchantements Ont fait peur à nos électeurs
Et la belle désabusée Ségolène désabusée
Ferma son cœur à mon baiser Alla donc se faire rhabiller

Et c'est depuis ce temps, ma sœur Et c'est depuis ce temps, les gars
Que je suis devenu chasseur Que j'attends pour le mettre à bas
Que mon arbalète à la main Que même cinq ans à la main
Je cours les bois et les cheminsJe tiendrai fort mon bulletin




Aucune autre parodie n'est répertoriée pour A l'ombre du cœur de ma mie de Georges Brassens.





Quelques parodies parmi prises au hasard :