Taxe carbone, tu déconnes

Auteur : Deux copains d'abord
parodie de Babylone tu déconnes de Bill Deraim
    



Quoi qu'il arrive demain, je n'suis pas prêt d'oublier ça Que sera donc demain, on n'est pas sûr de savoir ça
Un mec heureux m'a serré la main, un jour où j'avais froid Que deviendra le genre humain, quand on aura moins froid
Ecrasé sous une paire de seins géants, j'attendais le métro Quand des glaciers dégoulinants coulera toute l'eau
Il s'est assis près de moi en rigolant, et en jouant avec un yoyo yo yo yo Comm' si Dieu pissait en riant, jouant avec son p'tit tuyau yau yau yau
Il m'a d'mandé : ?Comment ça va ?? J'ai répondu un peu surpris : On embauch'ra le petit prince d'Antoine de Saint-Exupéry
Moi je suis loin du Nirvana, mais la vie c'est la viePour aller ramasser des fraises au fond d'la Sibérie
Il m'a raconté des tas d'histoires, debout dans le compartiment On nous raconte des tas d'histoires, et partout on nous ment
Quand j'ai vu tout l'monde se parler, comme une parenthèse qui s'ouvrait dans l'temps. Le président propose une taxe, comme la panacée du gouvernement
J'y ai d'mandé où il allait, il m'a répondu : Je n'sais plus Sait-il seulement où il va, où ira cet impôt indu
Mais c'est pas grave, là où je vais, je ne serai jamais perdu? C'est pas bien grave, nous on le sait, il ira chez tous ces tordus
Il est descendu en dansant à Sèvres-Babylone Ses gros amis industriels qui l'auront encore bonne
Il dansait en chantant : ?Babylone tu déconnes?. Répondons en chantant : Taxe carbone tu déconnes.

Babylone, Babylone, Babylone, tu déconnes Taxe carbone, taxe carbone, taxe carbone, tu déconnes
Babylone, Babylone, bientôt t'écraseras plus personne. Taxe carbone, taxe carbone, bientôt t'épargneras plus personne

Si vous l'rencontrez par hasard, ne le rembarrez pas Si vous en croisez par hasard, ne les insultez pas
Les occasions sont tellement rares, de rencontrer des mecs somme ça Les occasions sont tellement rares, de mépriser des mecs comme ça
Non, c'n'est pas un ringard, vous apitoyez pas Même s'ils roulent en Jaguar, ne les caillassez pas
La pitié salirait son art, c'est un comique en t'nue d'gala. Ignorez donc tous ces richards, et leurs reines de Saba
Moi j'l'ai revu depuis ce jour et j'aime bien aller le voir Moi j'en ai vu un l'autre jour, il était presque au désespoir
Les médecins disent qu'il est fêlé, c'est vrai qu'il s'fend la poire Khadafi et la Suisse menaçaient ses milliards
Chambre vingt-trois, pavillon des Lilas C'est pas mon cas ! et vous êtes comme moi
Si tous les hôpitaux du monde pouvaient chanter comme ça ! Si tous les pauvres gens du monde pouvaient chanter comme ça !





Aucune autre parodie n'est répertoriée pour Babylone tu déconnes de Bill Deraim.





Quelques parodies parmi prises au hasard :