Quelle tristesse

Auteur : Deux copains d'abord
parodie de La traitresse de Georges Brassens
    



J'en appelle à la mort, je l'attends sans frayeur J'essaie d'y croire encore, mais n'en ai plus le cœur
Je n'tiens plus à la vie, je cherche un fossoyeur Pour qu'la gauche reste en vie, il faut un rassembleur
Qu'aurait un' tombe à vendre à n'importe quel prix Fusionnant les courants, au dessus des partis
J'ai surpris ma maîtresse au bras de son mari Et je ne pense pas qu'ce soit Martine Aubry
Ma maîtresse, la traîtresse ! Quelle tristesse, ce PS

J'croyais tenir l'amour au bout de mon harpon Règna le désamour dès la mort de Tonton
Mon p'tit drapeau flottait au cœur d'madam' Dupont Même si le Lionel en cohabitation
Mais tout est consommé : hier soir, au coin d'un bois Ne fit pas que du mal, mais seules comptent les voix
J'ai surpris ma maîtresse avec son mari, pouah Et il n'empêcha pas le Pen d'sortir du bois
Ma maîtresse, la traîtresse ! Quelle tristesse, ce PS

Trouverais-je les noms, trouverais-je les mots On propose des noms, on entend bien des mots
Pour noter d'infamie cet enfant de chameau Pour trouver des idées qui soigneraient nos maux
Qu'a choisi son époux pour tromper son amant Comme il doit s'en moquer, notre cher président
Qu'a conduit l'adultère à son point culminant Qui fait déjà cocu tout son gouvernement
Ma maîtresse, la traîtresse ! Quelle tristesse, ce PS

Où donc avais-j'les yeux ? Quoi donc avais-j' dedans ? Ce parti n'est plus qu'un p'tit troupeau d'éléphants
Pour pas m'être aperçu depuis un certain temps Cornaqué par des mous, qui manquent de mordant
Que, quand ell' m'embrassait, ell' semblait moins goulue S'il reste quelques loups, beaucoup trop se sont tus
Et faisait des enfants qui n'me ressemblaient plus Ou sont partis ailleurs, eux qu'on n'entendait plus
Ma maîtresse, la traîtresse ! Quelle tristesse, ce PS

Et pour bien m'enfoncer la corne dans le cœur Et pour bien préciser les causes de ma rancœur
Par un raffinement satanique, moqueur Il suffit de sonder un peu les électeurs
La perfide, à voix haute, a dit à mon endroit Car comment expliquer qu'ils n'veulent plus d' Sarkozy
Le plus cornard des deux n'est point celui qu'on croitMais qu'il s'rait rélu en cas d'vote aujourd'hui
Ma maîtresse, la traîtresse ! Quelle tristesse, ce PS

J'ai surpris les Dupont, ce couple de marauds Cassez donc ce parti, qui ne fait qu'obstruction
En train d'recommencer leur hymen à zéro A une gauche unie, faites reconstruction
J'ai surpris ma maîtresse équivoque, ambiguë Il serait temps de vous sortir les doigts du cul
En train d'intervertir l'ordre de ses cocus Car nous en avons marre de jouer les cocus
Ma maîtresse, la traîtresse !Plus d' PS, plus d' PS




Liste des 3 autres parodies répertoriées pour La traitresse de Georges Brassens :





Quelques parodies parmi prises au hasard :