La truite de Joubert

Auteur : Deux copains d'abord
parodie de Le complexe de la truite de Francis Blanche
    



Elle était jeune fille Encore elle frétille
Sortait tout droit de son couvent Sortie tout droit de son torrent
Innocente et gentille Arc-en-ciel, elle brille
Qui n'avait pas seize ans Avec des reflets d'argent
Le jeudi, jour de visite, Je dis : 'Cette beauté mérite
Elle venait chez ma mère Les soins éclairés d'un expert
Et elle nous jouait la Truite Sa recette, je connaîtrai vite
La Truite de Schubert D'la truite de Joubert'

Un soir de grand orage Je cours, j'arrive en nage
Elle dut coucher à la maison Et toque à l'huis de sa maison
Or malgré son jeune âge Sachant le personnage
Elle avait de l'obstination Très porté sur le poisson
Et pendant trois heures de suite Qu'il fallait préparer très vite
Au milieu des éclairs Tant torride était l'atmosphère
Elle nous a joué la Truite Pour mieux déguster ensuite
La Truite de Schubert La truite de Joubert

On lui donna ma chambre Il finit par m'entendre
Moi je couchai dans le salon Me fit entrer dans la maison
Mais je crus bien comprendre Je ne vais pas m'étendre
Que ça ne serait pas long Sur sa belle décoration
En effet elle revint bien vite Remerciant, il me prit la truite
Pieds nus, dans les courants d'air La rangea dans son Frigidaire
Pour me jouer la Truite Elle était au frais la truite
La Truite de Schubert La truite de Joubert

Ce fut un beau solfège Puis ce fut un cortège
Pizzicattis coquins D'échange de tours de main
Accords, trémolos et arpèges De recettes d'œufs à la neige
Fantaisie à quatre mains Tarte aux pommes et chaud gratin
Mais à l'instant tout s'agite Il partit et revint toutde suite
Sous l'ardent aiguillon de la chair Avec un cruchon et deux grands verres
Elle, elle fredonnait la Truite Elle, elle attendait, la truite
La Truite de Schubert La truite de Joubert

Je lui dis : Gabrielle On parla Colombelle
Voyons, comprenez mon émoi Cinsaut, Cabernet franc, Syrah
Il faut être fidèle Pinot gris, Muscadelle,
Ce sera Schubert ou moi Merlot, Carignan, Duras
C'est alors que je compris bien vite C'est alors que j' compris bien vite
En lisant dans ses yeux pervers Voyant toujours emplis nos verres
Qu'elle me réclamait la suite Qu'elle ne cuirait pas de suite
La suite du concert La truite de Joubert

Six mois après l'orage Nous ne fûmes pas sages
Nous fûmes dans une situation Riant sans compter les canons
Telle que le mariage Il faut dire qu'à notre âge
Etait la seule solution On aime bien ce qui est bon
Mais avec un air insolite Quant à l'objet de ma visite
Au lieu de dire oui au maire Cette offrande culinaire
Elle lui a chanté la Truite On l'a oubliée...
La Truite de Schubert ... de Joubert

C'est fou ce que nous fîmes Nous parlâmes de rimes
Contre cette obsession De toutes nos passions
On mit Gabrielle au régime De Sarkozy, de ce régime
Lui supprimant le poisson De ce parlement paillasson
Mais par une journée maudite Puis de citations érudites
Dans le vent, l'orage et les éclairs De pétanque et de football peuchère
Elle mit au monde une truite Mais toujours pas de la truite
Qu'elle baptisa Schubert. La truite de Joubert

A présent je vis seul Fut bien graissée la meule
Tout seul dans ma demeure Et ce pendant des heures
Gabrielle est partie et n'a plus sa raison Et puis je suis parti à pied vers ma maison
Dans sa chambre au Touquet elle reste des heures De chez lui, Victor m'a appelé tout à l'heure
Auprès d'un grand bocal où frétille un poisson Tout navré de n'avoir partagé ce poisson
Et moi j'ai dit à Marguerite Et moi je lu' ai dit tout de suite
Qui est ma vieille cuisinière Que cela ne me gênait guère
Ne me faites plus jamais de truite Car moi je ne mange jamais de truite
Ça me donne de l'urticaire.Ça m'donne de l'urticaire.




Aucune autre parodie n'est répertoriée pour Le complexe de la truite de Francis Blanche.





Quelques parodies parmi prises au hasard :