Les Tours de mon enfance

Auteur : Deux copains d'abord
parodie de La France de mon enfance d'Enrico Macias
    



La France de mon enfance Les Tours de mon enfance
N'était pas en territoire de France Parcouraient le territoire de France
Perdue au soleil du côté d'Alger Des brumes du Nord jusqu'aux Pyrénées
C'est elle la France où je suis né. C'est ça, le Tour que je connais.
La France de mon enfance Les Tours de mon enfance
Juste avant son rêve d'indépendance Se passaient toujours dans la souffrance
Elle était fragile comme la liberté Avec les coureurs, tous on en bavait
La France celle où je suis né. Grimpant avec Louison Bobet


Le soleil n'était pas celui de Marseille Les coureurs se dopaient au jus de la treille
Ma province n'était pas ta Provence Et du reste, je n'ai pas souvenance,
Je savais déjà que rien n'était pareil S'arrêtaient au bistrot vider la bouteille
Et pourtant mon cœur était en France. De rosé de Côtes-de-Provence
La France de mon enfance Les Tours de mon enfance
Mon pays ma terre ma préférence Ce sont ceux qui ont ma préférence
Avait une frontière Méditerranée Et cela fait hélas bien des années
C'est elle la France où je suis né. Que je n' suis plus intéressé.

La France de mon enfance C'est elle la France où je suis né.
N'avait pas tous ces murs de silence Les Tours de mon enfance
Elle vivait en paix sous les oliviers Comportaient une équipe de France
La France, celle où je suis né. Celles des régions, on a oublié

On avait l'accent d'une région lointaine Comment tout cela se passait.
On était perdu comme en Lorraine La France, celle où je suis né.
A l'école on apprenait la différence C'était bien souvent la course à la canette
Mais c'était la même histoire de France. Chaque équipe avait ses porteurs d'eau

La France de mon enfance Ses sprinters s' cassaient souvent la margoulette
Par amour, par désobéissance Les Belges gagnaient, c'est pas de pot
Son prénom était un nom étranger C'est comme ça que s'est formée la France.
C'est elle la France où je suis né. Les Tours de mon enfance

La France de mon enfance Mes amours, mes histoires de France
Moi je pleure encore de son absence Pas toujours gagnés par un étranger
Elle était française on l'a oublié Les Tours d'Anquetil et Bobet.
La France, celle où je suis né.C'est elle la France où je suis né.



Les Tours de mon enfance

Moi je pleure encore de leur absence

Celle des vainqueurs, des héros brisés

Les tours, ceux que j'ai aimés

La France, il faut te réveiller.




Liste des 2 autres parodies répertoriées pour La France de mon enfance d'Enrico Macias :





Quelques parodies parmi prises au hasard :