Si le climat était une banque

Auteur : Deux copains d'abord
parodie de Le France de Michel Sardou
    



Quand je pense à la vieille AnglaiseQuand je pense à cette planète
Qu'on appelait le Queen MaryQu'on appelait l'orange bleue
Echouée si loin de ses falaisesPeuplée d'étranges marionnettes
Sur un quai de CalifornieQui venaient d'inventer le feu
Quand je pense à la vieille anglaiseQui ont inventé les usines
J'envie les épaves engloutiesPris terre et mer comme poubelles
Longs courriers qui cherchaient un rêveQui vivent les pieds dans la merde
Et n'ont pas revu leur paysMais les yeux levés jusqu'au ciel


Ne m'appelez plus jamais FranceSi le climat était une banque
La France elle m'a laissé tomberSûr, vous l'auriez déjà sauvé
Ne m'appelez plus jamais FranceSi le climat était une banque
C'est ma dernière volontéSûr, vous auriez déjà trouvé


J'étais un bateau gigantesqueUne pollution gigantesque
Capable de croiser mille ansL'a épuisée en deux cents ans
J'étais un géant, j'étais presque,Gaspillant de façon grotesque
Presque aussi fort que l'océanDu toit du monde à l'océan
J'étais un bateau gigantesqueUne pollution gigantesque
J'emportais des milliers d'amantsPartout ses poisons déversant
J'étais la France, qu'est-ce qu'il en reste ?Sans tuer la Terre mais presque
Un corps-mort pour des cormoransBel héritage pour nos enfants




Quand je pense à la vieille AnglaiseQuand je pense à cette planète
Qu'on appelait le Queen MaryQu'on appelait l'orange bleue
Je ne voudrais pas finir comme elleExploitée par des malhonnêtes
Sur un quai de CaliforniePar tous chemins et en tous lieux
Que le plus grand navire de guerreOn en vient à souhaiter la guerre
Ait le courage de me couler !Qui un jour la fasse exploser
Le cul tourné à Saint-NazaireQue ses poussières dans l'Univers
Pays breton où je suis néRecréent la vie pour plus fûtés






Liste des 8 autres parodies répertoriées pour Le France de Michel Sardou :





Quelques parodies parmi prises au hasard :