Que des salades

Auteur : Deux copains d'abord
parodie de Je suis malade de Serge Lama
    



Je ne rêve plus je ne fume plus Je ne te crois plus, ça ne marche plus
Je n'ai même plus d'histoire J'en ai soupé de tes histoires
Je suis sale sans toi, je suis laide sans toi Moi j'ai cru en toi, et je suis sans toit
Je suis comme un orphelin dans un dortoir Je suis là comme un cocu dans l'isoloir

Je n'ai plus envie de vivre dans ma vie Je ne peux ici plus vivre ma vie
Ma vie cesse quand tu pars Maigre quand tu fais du lard
Je n'ais plus de vie et même mon lit Je n'ai plus de vie et même mon lit
Ce transforme en quai de gare Se transforme en vil plumard
Quand tu t'en vas Qui perd ses draps


Je suis malade, complètement malade Que des salades, qui nous rendent malades
Comme quand ma mère sortait le soir Mais quelle idée j'ai eu d'te croire
Et qu'elle me laissait seul avec mon désespoir Ta politique nous mène tous au désespoir

Je suis malade parfaitement malade Que des salades, qui nous rendent malades
T'arrive on ne sait jamais quand Tu pars on ne sait jamais quand
Tu repars on ne sait jamais où Tu frimes on ne sait jamais où
Et ça va faire bientôt deux ans Et ça va faire bientôt deux ans
Que tu t'en fous Que tu t'en fous


Comme à un rocher, comme à un péché Comme à un PS, comme à un PC
Je suis accroché à toi Je suis accroché à toi
Je suis fatigué je suis épuisé J'ai bien hésité, pour toi j'ai pensé
De faire semblant d'être heureuse quand ils sont là Faisant semblant d'être heureux d'voter pour toi


Je bois toutes les nuits mais tous les whiskies J'en crève toutes les nuits parce que je me dis
Pour moi on le même goût Que franchement j'étais fou
Et tous les bateaux portent ton drapeau mais tous les médias portent ton logo
Je ne sais plus où aller tu es partout Je ne sais plus où aller, tu es partout


Je suis malade, complètement malade Que des salades, qui nous rendent malades
Je verse mon sang dans ton corps A cent-pour-cent oui j'ai eu tort
Et je suis comme un oiseau mort quand toi tu dors Et je souffre de mes remords quand toi tu dors


Je suis malade Que des salades, qui nous rendent malades
Parfaitement malade Il ne me reste que mes chants
Tu m'as privé de tous mes chants Il ne me reste que mes mots
Tu m'as vidé de tous mes mots Espérant avoir du talent
Pourtant moi j'avais du talent avant ta peau C'est pas trop tôt

Cet amour me tue Mon humour est lu, si ça continue
Si ça continue je crèverai seul avec moi Je n'serai plus seul avec moi
Près de ma radio comme un gosse idiot En disant tout haut tous mes idéaux
Écoutant ma propre voix qui chantera Ecoutant ma propre voix qui chantera

Je suis malade, complètement malade Que des salades, qui nous rendent malades
Comme quand ma mère sortait le soir Tous ont bien fini de te croire
Et qu'elle me laissait seul avec mon désespoir Ta politique nous mène tous au désespoir


Je suis malade, c'est ça je suis maladeQue des salades, qui nous rendent malades
Tu m'as privé de tous mes chants Il ne me reste que mes chants
Tu m'as vidé de tous mes mots Il ne me reste que mes mots
Et j'ai le cœur complètement malade Et j'ai le cœur complètement malade
Cerné de barricades, t'entends je suis maladePrêt pour des barricades, t'entends, marre des salades




Liste des 6 autres parodies répertoriées pour Je suis malade de Serge Lama :





Quelques parodies parmi prises au hasard :