Faut pas pousser

Auteur : Deux copains d'abord
parodie de La télé en panne de Pierre Perret
    



C'était un soir messieurs mesdames C'était un jour messieurs mesdames
Ou la télé était en panne Où l'centre-ville était en panne
Ah je m'en souviendrai longtemps Ah on s'en souviendra longtemps
Ce fut un sacré bon moment De la visite du Président
On allait dîner tranquillement Nîmes dès six heures du matin
Sans dévorer le petit écran S'est transformée en un fortin
Sans se barder la chemise de nouilles Le centre-ville était bouclé
En regardant causer ces andouilles Comm' si Ben Laden y était

C'était un soir messieurs mesdames C'était un jour messieurs mesdames
Ou la télé était en panne Où l'centre-ville était en panne
On allait louper à coup sûr Devait y avoir à coup sûr
Les attentats tous les coups durs Un attentat ou un coup dur
Tout ce qui dégringole à la ronde Sur les toits, y avait des snipers
Sur la calebasse du pauvre monde On commençait à avoir peur
Et tout le cortège désabusé Dans les rues y avait pas un chat
Des mêmes qui sont toujours baisés Pépé se croyait en quarante-trois

C'était un soir messieurs mesdames C'était un jour messieurs mesdames
Ou la télé était en panne Où l'centre-ville était en panne
Su'l'coup mes parents pris de court Interdit de circulation
Voulaient appeler police secours A pied, en vélo, en camion
Ils se sont rués sur le palier A moins de deux cents mètres du lieu
Et le moral salement cisaillé Où allait apparaître Dieu
Prenant leur courage à deux mains Le ménage avait été fait
Ils ont parlé à leurs voisins Restait qu'la crème de l'UMP

C'était un soir messieurs mesdames C'était un jour messieurs mesdames
Ou la télé était en panne Où l'centre-ville était en panne
Dans les étages de haut en bas Une infirmière libérale
C'était partout le même tabac A crié 'Mais c'est un scandale !
C'était la panique dans la strasse Faut qu'j'aille piquer monsieur Ricou
Ils trouvaient ça tous dégueulasse Sinon il peut crever su'l'coup !'
Qu'un gouvernement libéral Les flics ont trouvé ça crevant
Puisse tolérer un tel scandale Et l'ont r'foulé en rigolant

C'était un soir messieurs mesdames C'était un jour messieurs mesdames
Ou la télé était en panne Où l'centre-ville était en panne
On les a tous emmenés chez nous Ceux qui souhaitaient manifester
Moi j'ai décroché mon biniou Plus loin ont été cantonnés
Papa prit son accordéon La consigne était pathétique
Le voisin du dessus son violon Seul' pouvait approcher une clique
On a fait un bœuf du tonnerre J'leur aurais bien foutu des claques
Un truc qui vous fout le cul par terre Mais y avait un peu trop d'matraques

Pour finir la nuit messieurs dames Pour finir c'mardi messieurs dames
Cupidon se mêlant aux programmes Devinez quel était l' programme
Incroyablement pour maman En fait le petit Nicolas
Son époux redevint son amant Venait visiter d'un bon pas
Et quand mon vieux lui a dit je t'aime De France un des plus beaux musées
Ce fut comme un second baptême En onze minutes, il l'a bâclé
Elle avait les calots brillants Puis reparti jouer au sauveur
Un coup de grisou dans le palpitant En n'nous souhaitant que du bonheur

C'était un soir messieurs mesdames C'était un jour messieurs mesdames
Ou la télé était en panne Où l'centre-ville était en panne
Pourtant grâce à ce jour funeste Le coût pour notre République
On a monté un chouette orchestre En a été astronomique
Nous vendîmes nos télés aux puces Nîmes a été prise en otage
On vit maintenant de nos chorus Ses habitant étaient en rage
Et ça nous fait bien rigoler Je crois qu'la presse en a parlé
Demain on passe à la téléMais pas en France, à l'étranger.




Aucune autre parodie n'est répertoriée pour La télé en panne de Pierre Perret.





Quelques parodies parmi prises au hasard :