Brave Sarko

Auteur : Deux copains d'abord
parodie de Brave Margot de Georges Brassens
    



Margoton la jeune bergère Sarkozy, ce n'est pas d'hier
Trouvant dans l'herbe un petit chat N'aime pas Barak Obama
Qui venait de perdre sa mère Et le décès de sa grand-mère
L'adopta L'irrita
Elle entrouvre sa collerette Car, c'était vraiment clair et net
Et le couche contre son sein C'était bien hélas une aubaine
C'était tout c'quelle avait pauvrette Pour sonner la triste défaite
Comme coussin De McCain
Le chat la prenant pour sa mère Obama qui a su y faire
Se mit à têter tout de go Elu président aussitôt
Emue, Margot le laissa faire A laissé le Sarko à terre
Brave Margot Et son égo
Un croquant passant à la ronde C'en était fini de James Bond
Trouvant le tableau peu commun Et du sauveur du genre humain
S'en alla le dire à tout l'monde Qui pensait diriger le monde
Et le lendemain En bon Parisien

Quand Margot dégrafait son corsage Quand Sarko leur délivre un message
Pour donner la gougoutte à son chat Pour dire : Je suis plus fort qu'Obama !
Tous les gars, tous les gars du village Aucun gars, aucun parmi les sages
Etaient là, la la la la la la Ne le croit, la la la la la la
Etaient là, la la la la la Ne le croit, la la la la la
Et Margot qu'était simple et très sage Et Sarko que cela met en rage
Présumait qu'c'était pour voir son chat Peste, crie, ne le supporte pas
Qu'tous les gars, tous les gars du village Qu'tous les gars, tous les gars les plus sages
Etaient là, la la la la la la N'y croient pas, la la la la la la
Etaient là, la la la la la N'y croient pas, la la la la la


L'maître d'école et ses potaches Car le champion que l'on s'arrache
Le maire, le bedeau, le bougnat Hélas, ce n'est pas Nicolas
Négligeaient carrément leur tâche Et c'est bien pourquoi il se fâche
Pour voir ça Contre Obama
Le facteur d'ordinaire si preste Et le seul espoir qui lui reste
Pour voir ça, n'distribuait plus Pour être le plus grand des élus
Les lettres que personne au reste Ce ne sont que des talonnettes
N'aurait lues Pour déçu
Pour voir ça, Dieu le leur pardonne Alors il parade et il tonne
Les enfants de cœur au milieu Bien seul au milieu des fâcheux
Du Saint Sacrifice abandonnent A qui pourtant l'Europe donne
Le saint lieu Le bon Dieu
Les gendarmes, même mes gendarmes Que ce soient des hommes ou des femmes
Qui sont par nature si ballots Merkel ou bien Zapatero
Se laissaient toucher par les charmes Ils ne sont pas, et c'est un drame,
Du joli tableau De son niveau



Mais les autres femmes de la commune Mais les autres membres d' la commune
Privées d'leurs époux, d'leurs galants Communauté des présidents
Accumulèrent la rancune Commencent à avoir rancune
Patiemment Ardemment
Puis un jour ivres de colère Elle n'est pas loin, la colère
Elles s'armèrent de bâtons Pas loin non plus la fixation
Et farouches elles immolèrent Un beau jour, contre ils voteront
Le chaton Une sanction
La bergère après bien des larmes Sarkozy après bien des larmes
Pour s'consoler prit un mari Courra rejoindre la Bruni
Et ne dévoila plus ses charmes Qui ne dévoilera plus ses charmes
Que pour lui Que pour lui
Le temps passa sur les mémoires Le temps pass'ra sur les mémoires
On oublia l'évènement On oubliera l'évènement
Seuls des vieux racontent encore Seuls des vieux racont'ront encore
A leurs p'tits enfants A leurs p'tits enfants






Aucune autre parodie n'est répertoriée pour Brave Margot de Georges Brassens.





Quelques parodies parmi prises au hasard :